> mathématiques
Dossiers académiques

Moins de notes pour plus de résultats

(mise à jour sept 2014)

Résumé :

Mise en place, dans les classes de collège, d’une évaluation tournée davantage vers les compétences, tout en mettant l’évaluation formative, non notée, au cœur des apprentissages.
Cette expérience atteint sans conteste son objectif principal qui consiste à mettre l’évaluation au service de la formation des élèves.
Ce dispositif d’évaluation est particulièrement efficace pour renforcer les apprentissages, motivant et responsabilisant pour les élèves, tout en faisant disparaitre la note sanction et la compétition stérile au sein de la classe. Il constitue donc une réponse pertinente au service de la mise en place du socle commun et parfaitement dans l’esprit de la refondation.

Auteur :
GILOT Morgan (Collège Nicolas Robert, Vernouillet)

Annexes

Annexe 1
présentation de cette évaluation

Annexe 2
grille d'évaluation

Annexe 3
des évaluations sommatives (pdf ou doc)

Annexe 4
résultats de l'expérimentation

Annexe 5
ressenti des élèves

 

-I- DESCRIPTION

Classes concernées : Deux classes de 6ème, une classe de 4ème et trois classes de 3ème.

Période : A partir de janvier 2013.

Mise en œuvre : Durant tout le trimestre, des évaluations formatives sont régulièrement faites en classe, corrigées par les élèves eux-mêmes ou par le professeur et annotées (L’annotation peut être accompagnée d’une lettre comme A, B, C, D, E, F par exemple). Suite à une évaluation formative, l’élève peut demander à refaire, à la maison, autant d’évaluations formatives qu’il le désire, corrigées cette fois-ci par le professeur. Ces évaluations formatives ne sont pas notées (avec des notes chiffrées) et n’entrent pas en compte dans la moyenne. En fin de trimestre, une évaluation bilan, portant majoritairement sur les notions vues durant tout le trimestre, est faite et aboutit à une note chiffrée (voir Annexe 3). Cette évaluation bilan peut être repassée par tout élève le désirant (seule la meilleure des deux notes est conservée). L’unique note du trimestre (sur 20) est composée de 10 points d’évaluation sommative finale et de 10 points de compétences du socle (voir document annexe).

-II- DOCUMENTS

  • Présentation de cette évaluation pour la famille : ce document présente la naissance de cette évaluation et sa mise en œuvre. (Annexe 1)

  • Grille d’évaluation excel : c’est avec ce document excel que j’ai calculé l’unique note trimestrielle des élèves. (Annexe 2)

  • Une évaluation sommative de fin de 2ème trimestre de 4ème et une évaluation sommative de fin de 1er trimestre de 3ème. (Annexe 3)

  • Résultats de l’expérimentation (sur 60 élèves de 3e) (Annexe 4)

-III- RETOUR D’EXPERIENCE

Difficultés de mise en œuvre pour l’enseignant :

  • Faire comprendre aux élèves que, même sans note, les évaluations formatives sont importantes et sont la clé du progrès des élèves.

  • Expliquer clairement la notation et, en particulier, les 10 points de « compétences ».

  • Organiser les évaluations formatives (fréquences, thèmes abordés, etc)

  • Plus de corrections

Difficultés de mise en œuvre pour les élèves :

  • L’auto-évaluation semble difficile pour certains élèves Un travail de cette compétence et sur l’identification des points forts et des points faibles est nécessaire lors des évaluations formatives.

  • Une certaine organisation et autonomie est nécessaire pour les élèves. Ce dispositif représente une occasion de travailler ces compétences, notamment en 6ème.

Ressenti des élèves (les éléments de cette partie sont extraits de questionnaires faits par les élèves anonymement) :

Positif :

  • 79 % des élèves se disent rassurés en cours de mathématiques depuis la mise en place de ce dispositif.

  • 76 % des élèves affirment travailler davantage avec ce dispositif.

  • 89 % des élèves disent « avoir le temps de comprendre les notions vues »

  • 73 % des élèves se disent plus motivés avec ce dispositif

Négatif :

35 % des élèves soulignent quand même la présence d’une angoisse pour l’évaluation sommative de fin de trimestre et 33 % affirment que des évaluations conduisant à une note chiffrée plus fréquentes les feraient davantage progresser

Réactions des parents : Les parents ne se sont pas manifestés au sujet de cette méthode d’évaluation. Un document explicatif avait été collé dans le cahier de cours de chaque élève.

Réactions de la direction de l’établissement :

La direction, après avoir pris l’aval de l’inspection, m’a soutenu dans la mise en place de ce projet d’évaluation. Le chef d’établissement s’est personnellement investi dans ce projet et son développement, en l’examinant et en favorisant sa lisibilité pour les élèves et les parents.

Réactions des collègues :

Beaucoup de curiosité quant à la mise en place de cette évaluation. Des collègues de mathématiques et de lettres veulent se lancer.

IV ANALYSES DE L’ENSEIGNANT

Effets sur la motivation et la mobilisation des élèves :

Positif :

  • Les élèves ont très rapidement compris que cette évaluation était favorable à leur apprentissage et des élèves m’ont demandé des évaluations formatives supplémentaires . 

  • Les devoirs maisons sont globalement rendus

  • Lors du contrôle de fin de trimestre, les élèves se sont montrés très motivés, en particuliers ceux qui, semblaient résignés. Beaucoup de questions sont posées lors de la correction des évaluations formatives.

Négatif :

  • Certains « cas extrêmes » (1 ou 2 élèves par classe) ont adopté le même comportement qu’avec la notation classique et n’ont pas profité de cette méthode.

Effets sur les résultats dans la discipline (résultats observés sur 60 élèves de 3e – Voir Annexe 4)  :

Positif :

  • Des moyennes de classe comprises entre 11,5 et 13,5.

  • 75 % des élèves ont une moyenne annuelle supérieure à celle de l’année précédente. Cette méthode favorise la pérennité des savoirs.

  • Seulement 13 % de des élèves ont une moyenne trimestrielle inférieure à 8/20 (contre 25 % l’année précédente) et 3 % ont une moyenne inférieure à 6/20 (contre 10 % l’année précédente).

  • Une mise en réussite plus marquée chez les filles (23 % des élèves ayant une moyenne trimestrielle inférieure à 10, contre 50 % l’année précédente)

  • Une évolution positive pour toutes les catégories socio-professionnelles

  • Une meilleure réussite aux épreuves communes

Négatif :

Aucun pour le moment

Effets sur les objectifs transversaux du socle commun (compétence 7 notamment) :

  • L’item « S’intégrer et coopérer dans un projet collectif » est travaillé et évalué à l’occasion des tâches complexes faites en classe.

  • Les élèves doivent identifier leurs points faibles tout au long du trimestre

  • La compétence « Maitrise de la langue française » est travaillée et évaluée tout au long du trimestre.

  • L’utilisation des TIC permettent un travail de la compétence 4 du socle.

Effets sur le climat de classe :

  • Absence de compétition tout au long du trimestre.

  • Raréfaction des élèves résignés. Même les élèves en difficultés essayent. Le fait de ne pas travailler pour une note les empêche de se « braquer » et d’être dans le refus de travailler.

  • Les élèves oublient la note et ne posent plus la question « c’est quand le contrôle ? ». Ils ne sont plus dans la recherche du résultat chiffré mais dans l’objectif de comprendre, ou du moins progresser.

  • Certains élèves disent être « plus contents de venir en mathématiques » depuis la mise en place de cette méthode d’évaluation car ils « ont plus le temps de comprendre ».

V CONCLUSION

Aspects positifs :

  • Les élèves ne voient plus la note comme un « outil pour les punir ».

  • Augmentation des résultats pour une très grande majorité d’élèves et notamment les élèves les plus en difficultés.

  • Diminution des notes inférieures à 8/20 et raréfaction des notes inférieurs à 6/20.

  • Assurer la pérennité des savoirs. Grâce aux évaluations formatives les élèves revoient sans cesse ce qui a été vu pendant le trimestre. Au final, en fin de trimestre, même les notions de début de trimestre sont globalement assimilées et les exercices de l’évaluation sommative finale sont réussis.

Aspects négatifs :

  • Au début, les élèves sont perturbés par l’absence de notes et certains sont alors tentés de ne rien faire. En peu de temps, ce problème disparait et la majorité des élèves s’approprient l’évaluation avec des lettres. Néanmoins, certains élèves (2 ou 3 par classe) prennent le parti de ne rien faire du trimestre. Il est intéressant de remarquer que ces élèves, qui sont dans le refus du travail, ne travaillaient pas plus dans le système de notes chiffrées régulières. La méthode n’apporte donc rien de plus à ces élèves en très grandes difficultés et résignés.

  • Le passage au tableau d’un élève en chaque début de séance peut s’avérer chronophage.

  • Obligation de faire au moins une tâche complexe longue (2,5 h) par trimestre.

  • Obligation de faire une évaluation des compétences informatiques à chaque trimestre, dès le premier trimestre, y compris en classe de 6e.

  • Difficulté d’évaluer individuellement tous les élèves lors des tâches complexes (travaux de groupes).

Evolutions possibles ou souhaitables :

  • Au début, les élèves sont perturbés par l’absence de notes et certains sont alors tentés de ne rien faire. En peu de temps, ce problème disparait et la majorité des élèves s’approprient l’évaluation avec des lettres. Néanmoins, certains élèves (2 ou 3 par classe) prennent le parti de ne rien faire du trimestre. Il est intéressant de remarquer que ces élèves, qui sont dans le refus du travail, ne travaillaient pas plus dans le système de notes chiffrées régulières. La méthode n’apporte donc rien de plus à ces élèves en très grandes difficultés et résignés.

  • Obligation de faire au moins une tâche complexe longue (2,5 h) par trimestre.

  • Obligation de faire une évaluation des compétences informatiques à chaque trimestre, dès le premier trimestre, y compris en classe de 6e.

  • Plus de corrections pour l’enseignant (en raison de la fréquence des évaluations formatives)

Evolutions possibles ou souhaitables :

  • Une présentation claire de cette méthode d’évaluation aux parents lors d’une réunion afin qu’ils puissent en parler avec leurs enfants et ainsi assurer un meilleur suivi.

  • Communiquer plus efficacement avec les familles, de manière à ce que les parents puissent suivre les progrès et l’investissement de leurs enfants.

Possibilités de généralisation (à l’ensemble des classes de l’expérimentateur, à l’ensemble de l’équipe disciplinaire ; à d’autres disciplines, à l’ensemble de l’établissement) :

  • Ce dispositif a été adapté en français.
  • Adapter ce dispositif à un maximum de disciplines.

Suites envisagées :

  • Généraliser ce dispositif au sein de l'établissement.

COMMENTAIRE DE L’INSPECTION

Cette expérience atteint sans conteste son objectif principal qui consiste à mettre l’évaluation au service de la formation des élèves.

La disparition de la note du quotidien de la classe permet effectivement de recentrer l’attention des élèves sur les objectifs d’apprentissage au lieu de la focaliser sur les notes. C’est une plus value importante qui donne du sens à l’école : les élèves prennent conscience de ce qu’ils apprennent et ils s‘auto évaluent régulièrement.

Cette disparition de la note s’accompagne de la disparition d’une compétition stérile et contre productive pour la gestion de l’hétérogénéité dans la classe. En revanche, elle ne provoque aucune baisse de motivation, bien au contraire. Même si quelques élèves déjà en situation d’abandon antérieurement dans le système d’évaluation classique n’ont pas véritablement tiré parti de cette expérience, ils constituent des exceptions rares puisque tous les autres ont au contraire renforcé leur motivation.

La place importante accordée à l’évaluation finale qui joue un rôle de bilan, et qui est la seule à être notée, responsabilise bien les élèves sur la pérennité de leurs apprentissages. Des garde-fous limitent le caractère stressant de cette composition trimestrielle : possibilité de repasser cette épreuve finale et note trimestrielle construite pour moitié sur des acquis extérieurs à cette composition. Ces autres acquis évalués concernent de nombreux objectifs transversaux du socle commun.

Ce dispositif d’évaluation apparait donc particulièrement efficace pour renforcer les apprentissages, motivant et responsabilisant pour les élèves, tout en faisant disparaitre la note sanction et la compétition stérile au sein de la classe. Il constitue donc une réponse pertinente au service de la mise en place du socle commun et parfaitement dans l’esprit de la refondation.

MEN
accédez à  votre espace