> mathématiques
Ressources lycée
MathématiquesRessources lycée > Progressions annuelles, Term S

Progressions annuelles, Term S

L’organisation de la progression annuelle de l’enseignement des mathématiques sur un niveau de classe donné joue un rôle essentiel pour l’apprentissage des élèves. La construction en spirale de ces progressions est désormais reconnue comme présentant de nombreux avantages. Les programmes du lycée, ceux du collège, l’Inspection Générale de Mathématiques et la Commission de Réflexion sur l’Enseignement des Mathématiques plaident tous en sa faveur.

L’Inspection Régionale de Mathématiques de l’académie d’Orléans-Tours propose dans les pages qui suivent une aide à l’appropriation et à la mise en œuvre de ce geste professionnel spécifique.

Alain DIGER, Yves OLIVIER, Alain VESIN
IA-IPR de Mathématiques

Avertissement : Une progression annuelle concerne l’ensemble du travail effectué par un professeur dans une classe. Transmettre une telle masse d’informations n’est pas réalisable in extenso. Aussi il importe d’être conscient que dans les différents exemples donnés plus bas figurent beaucoup d’implicites ouvrant la porte à diverses interprétations. Pour éviter les contre sens il faut rester dans l’esprit des différents principes généraux exposés dans l’article de présentation générale. Afin de ne pas rester à un niveau superficiel, chaque progression horizontale proposée met en évidence une spécificité. Les points se rattachant à cette spécificité seront alors traités de manière plus détaillée par des liens hypertextes apportant des compléments d’information.

Niveau : Terminale S
Date de mise en ligne : septembre 04

Auteur : Annette LEROY, professeure au lycée Charles Péguy d’Orléans

Spécificité affichée : progression harmonisée avec les sciences physiques

Présentation :

Cette progression résulte d’un travail de réflexion conduit avec Christine MERLIER, professeure de physique-chimie au lycée Charles PEGUY d’Orléans.

Sa spécificité est de respecter quelques contraintes liées à l’enseignement de la physique et de la chimie, avec l’introduction en temps voulu de certains concepts mathématiques :

- avant novembre, l’exponentielle et le logarithme népérien pour la loi de décroissance radioactive

- début octobre, le logarithme décimal pour le pH

- début décembre, la résolution de l’équation différentielle pour l’étude du dipôle RC

- mi-janvier, les primitives des fonctions simples pour la mécanique

- en avril, l’intégrale pour le travail d’une force.

L’expérience a montré que cette progression concertée a permis aux élèves d’une part une meilleure compréhension de la physique mathématique et, d’autre part, en mathématiques, une motivation pour l’entrée dans l’étude et une bonne maturation des concepts.

Les liens :

Cinq liens (en bleu) vers des commentaires concernant des chapitres où il y a une relation maths physique, et, dans ces commentaires, un lien vers le TP de radioactivité fait en physique et servant d’entrée dans l’étude des équations différentielles y’ = a y en maths.

1. Dérivée : outil pour le physicien

2. Logarithmes pour le physicien

3. Radioactivité et équations différentielles

4. Dipôle RC et équations différentielles

5. Notion de primitive pour le physicien

Six liens vers des problèmes concrets :

1. Magnitude des étoiles (exercice de Serge Latouche)

2. L’ouverture du parachute (sujet de BTS Industriel, 1994)

3. Echange entre deux milieux (système différentiel)

4. Température externe des étoiles (exercice de Serge Latouche)

5. Chute d’un solide dans l’air (travail du groupe IREM « Culture scientifique ») sous deux hypothèses : frottement proportionnel à la vitesse ou à son carré

6. Refroidissement d’un système : modélisation discrète et modélisation continue ; comparaison des deux modèles (travail du groupe IREM « Culture scientifique »)

Consulter la progression au format pdf : cliquez "ici"

MEN
accédez à  votre espace